Appel à l’équipe

Avant de passer à la demande de Joëlle, une info : l’aplovou a désormais sa page Facebook.

Comme précédemment celle du comité des fêtes, elle sera l’écho des activités du village et d’ailleurs mais avec plus de réactivité que le blog.

Pour la consulter et vous y abonner : Facebook/l’aplovou

 

Trou02

« Le trou Périlleux », car c’est bien de lui qu’il s’agit, est aujourd’hui l’objet de la demande de Joëlle :

En bordure de l’Hoursinne, bien caché au milieu de la verdure, se trouve ce qui ressemble fortement à une galerie de mine. Je ne connais pas son histoire, mais il y a bien quelqu’un qui a tracé, dans la roche, un couloir de plus ou moins 15 mètres de long.

Cette mine, s’il s’agit bien de cela, n’est sans doute pas répertoriée par le Service de Géologie de Wallonie et je ne sais pas si son propriétaire a fait fortune mais, en tout cas, son travail a été considérable.

Cette cavité s’appelle « le trou Périlleux », du nom, dit-on, de son ancien exploitant.

Si quelqu’un a des informations à nous fournir à ce sujet ce serait intéressant de nous les faire partager.

De même, plus haut sur la colline, il y a un drôle d’engin tout cassé. Peut-être est-ce simplement le rebut d’un vieux tracteur. Mais, j’aime à penser qu’il s’agit d’une drôle de machine pour l’extraction de la pierre.

Trou11

Je vous laisse le loisir de découvrir ce trésor perdu et enfoui sous la végétation grâce à quelques photos. (voir rubrique « les galeries photos »)

Ci-après, un complément  d’informations qui, peut-être, pourraient avoir un rapport avec cette cavité.

Fernand PIROTTE nous indique qu’au XVIe siècle, mais certainement déjà au siècle précédent, Hoursinne possédait une minière d’où on extrayait le minerai de fer pour les forges des environs (voir carte ci-dessous).

carte_F_Pirotte_RL’Industrie métallurgique de la Terre de Durbuy de 1480 à 1625 – Fernand PIROTTE

Autre type d’exploitation :

Max LOHEST signalait, en 1901 dans les Annales de la Société géologique de Belgique, des recherches ou des tentatives d’exploitation de filons de galène (minerai de plomb) entre Petite Hoursinne et Laid-Loiseau.

Alors, fer ? galène ? autre chose ? qui était ce Monsieur Périlleux ? et quel est cet engin mystérieux ?

Si vous pouvez nous éclairer, si vous disposez de renseignements, faites-le nous savoir en insérant un commentaire sous cet article ou en nous écrivant à  : laplovou@yahoo.com

Merci d’avance pour votre précieuse collaboration.

Quittons maintenant le sous-sol et revenons à l’air libre. Si nous allions marcher ?

Après Joëlle et sa mine, c’est au tour de Didier. Il nous invite à partir avec Sébastien à la découverte de l’Ardenne namuroise, de la Croix-Scaille à la Semois, au fil de quelques randos dans une des plus belles régions de Belgique. Alors, graissons nos godasses et en route !
Image Pub Sebaventure
Crédit photographique : Joëlle de Pierpont

Bibliographie :

F. PIROTTE, L’Industrie métallurgique de la Terre de Durbuy de 1480 à 1625. Ses rapports avec la métallurgie liégeoise, in Bulletin de l’Institut archéologique liégeois, Tome LXXIV, 1966, p. 145-210

F. PIROTTE, Aspects de la vie économique dans la Terre de Durbuy de 1500 à 1648, in Ardenne et Famenne, Tome 38-39, 1967, p. 111-112

M. LOHEST, Filon de galène de Harre, in Annales de la Société géologique de Belgique, 1901, p.51

 

 

 

4 réflexions sur “ Appel à l’équipe ”

  1. Je me demande si ce n’est pas une tentative de recherche de plomb… Je demanderai confirmation si j’en ai l’occasion…

      1. La présence d’une minière à Hoursinne est, en effet, attestée notamment par les registres de la Haute Cour de Durbuy. Mais, si on possède de nombreuses traces concernant les forges et fourneaux, plus rares sont ceux concernant les minières. Le mystère reste donc entier : le Trou Périlleux était-il une minière pour l’extraction du minerai de fer ?
        Bonnes recherches et merci pour votre aide.

    1. Bonjour,
      Confirmation demandée et obtenue… ce serait bien une recherche de plomb manifestement infructueuse vu la taille de la « mine ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *